Visiter le bagne de Cayenne

visiter-le-bagne-de-cayenne.jpg

Le bagne de Cayenne faisait, avant, avec le bagne de Saint-Laurent-du-Maroni, partie des plus importants bagnes de la Guyane française. Actuellement, il reste ancré dans le mémoire des Français, étant considéré comme un véritable enfer terrestre. La culture française ne peut donc pas se séparer du souvenir des conditions inhumaines vécues par les détenus. En effet, toutes les actions menaient à la mort, notamment les travaux forcés, mauvais traitements, maladies et agressions. Les prisonniers ont dû se réveiller de très bon matin pour balayer les rues, désherber les terrains, assécher les marais, construire des routes, vider des toilettes, etc. Leurs tâches étaient non seulement dures, mais s’effectuent sous une chaleur étouffante.

L’histoire du bagne de Cayenne

bagne-de-cayenne.jpg

Le bagne de Cayenne a été créé en 1852 à l’initiative de Louis-Napoléon Bonaparte. Il a été fondé sur l’Anse du Chaton, tout près de la Pointe de Buzaré. Au début,  le bagne de Cayenne a été considéré comme un lieu de refuge des prisonniers politiques du Second Empire. Depuis l’apparition de la loi du 27 mai 1885, le bagne a été utilisé comme un endroit d’exil aux délinquants avec deux condamnations à la prison avec une période de moins d’une dizaine d’années. À titre de rappel, des personnalités célèbres, comme Jean Valjean et Victor Hugo ont été parmi les bagnards à Cayenne à la suite d’un simple vol. En tout, le bagne de Cayenne était le rendez-vous des acteurs des crimes, comme les meurtres et les gros cambriolages ainsi que des simples petits voleurs.

Le bagne de Cayenne aujourd’hui

le-bagne-de-cayenne-aujourdhui.jpg

Aujourd’hui, le bagne de Cayenne est un symbole attaché à la culture française. Les touristes sont intéressés par l’histoire de la création de ce bagne qui a été confiée aux premiers bagnards. La découverte de cet endroit fait rappeler certainement aux visiteurs les corvées et violences auxquelles les prisonniers ont subi.